A la Une Nouveautés Catalogue Revue Occasions Nous contacter Téléchargement  
 

>>> Zoom

             
                 
                 
     

Gildas ROUSSEL
François-Xavier ROUX-DEMARE (dir.)

L'européanisation de la justice pénale


180 pages, 15.5 x 24
33 euros

EAN 13 : 9782254174041

Consulter la table des matières

  Quelques librairies virtuelles où vous pourrez trouver ce livre

LGDJ
(Paris)

Lb. Mollat
(Bordeaux)

Gibert Jeune
(Paris)

FNAC

Lib. Dalloz
(Paris)

Sauramps
(Montpellier)

CULTURA

Decitre
(Lyon)

 

 

et chez votre Libraire

 
 
                 
    Ont participé à l'ouvrage :
 

Clémence CARON — Sylvie CIMAMONTI — Geert CORSTENS — Alan HERVÉ — Jocelyne LEBLOIS-HAPPE — Sylvie PETIT-LECLAIR — Jean PRADELGildas ROUSSEL — François-Xavier ROUX-DEMARE — Akila TALEB-KARLSSON — Alexandre TRÉMOLIÈRE — Anne WEYEMBERGH

 

   
    Résumé de ouvrage :

Depuis que le Traité de Rome (1957), et plus encore le Traité de Maastricht (1992), ont posé le principe d’une coopération entre les États membres en matière de justice et d’affaires intérieures, conduisant, au fil des révisions conventionnelles, à un inexorable mouvement d’harmonisation des législations nationales, l’idée d’une justice européenne, notamment pénale, s’est peu à peu imposée comme une évidence, en réponse à une délinquance qui elle-même s’est internationalisée (terrorisme, trafic de stupéfiants, fraude fiscale, etc).

À ce titre, plusieurs mesures peuvent figurer au rang des incontestables réussites de l’Union : la reconnaissance mutuelle des décisions de justice, la coopération douanière, le mandat d’arrêt européen, la création des magistrats de liaison et d’Eurojust, l’échange de données génétiques, etc.

Aussi, est-il possible d’aller plus loin ? Verra-t-on, dans quelques années, la création d’un parquet européen ou d’une cour pénale européenne ? Plus généralement, comment concevoir une véritable justice pénale européenne ?

C’est à ces questions que tente de répondre cet ouvrage, en croisant les regards d’universitaires et de magistrats autour des différentes problématiques que pose cette justice pénale européenne : élaboration de directives et de règlements, analyse des pratiques, formation des praticiens, création d’instances de coopération, mise en place d’instruments procéduraux, allocation de moyens budgétaires conséquents.